26 ème Concours « Un des meilleurs ouvriers de France » – MOF Section Maréchal Ferrant

26 ème Concours – « Un des meilleurs ouvriers de France » – MOF Section Maréchal Ferrant à St Chely d’Apcher le 09 décembre 2017

Le 26ème concours « Un des meilleurs ouvriers de France », le fameux MOF est lancé (sous l’autorité du Comité d’organisation des expositions du travail – COET) et met en œuvre ses épreuves qualificatives sur tout le territoire national.
Ce concours qui récompense chaque année des professionnels dans 162 disciplines, a pour vocation de faire connaître à tous la qualité du travail des meilleurs artisans et ouvriers de France (dont les vainqueurs pourront arborer dans l’exercice de leurs professions le col aux couleurs nationales).

Les participants disposent d’un temps donné et de matières premières pour réaliser un chef d’œuvre. Leur savoir-faire et le respect des règles du métier sont contrôlés par un jury qui évalue les gestes techniques, l’innovation et le respect des traditions.

Saint Chely a eu l’honneur d’accueillir samedi 09 décembre les épreuves pour les métiers de maréchal-Ferrant au sein de la forge du LEGTPA François RABELAIS.

L’établissement agricole lozérien est en effet un pôle de formation reconnu dans les métiers de la maréchalerie au sein de la région Occitanie.
Dotées d’une forge de dimension professionnelle, les formations « maréchalerie » s’appuient également sur le fonctionnement du centre équestre du lycée, les chevaux du centre sont en effet ferrés par les apprenants.
Plusieurs formations sont ainsi conduites par la voie scolaire (lycée RABELAIS), par l’apprentissage (CFA de la Lozère) ou par la formation adulte (CFPPA de la Lozère) :

Le CAPA Maréchal ferrant qui permet aux élèves et apprentis d’acquérir les bases des techniques de la forge et du ferrage. Les élèves qui obtiennent le CAP s’insèrent facilement dans le marché du travail (où la demande est forte) soit en qualité de travailleur indépendant (artisan maréchal) soit en qualité de salarié d’une entreprise de maréchalerie ou d’une entreprise hippique. Le diplômé en CAPA peut aussi poursuivre ses études en bac professionnel ou en BTM ;
Le Brevet technique des métiers (BTM) qui apporte la maîtrise des savoir-faire professionnels (forge, ferrage, parage), les connaissances (santé, hygiène) nécessaires aux diagnostics des anomalies et à l’identification des moyens pour y remédier (traitements orthopédiques, recours au vétérinaire, examens complémentaires, etc), le sens des responsabilités dans l’organisation du travail, la gestion des coûts de production et l’administration du personnel. Diplôme très exigeant, il est une garantie d’insertion dans le monde professionnel.

Le concours a regroupé 17 participants venus de toute la France, dont la prestation a été jugée par un jury de 6 professionnels (tous anciens MOF) et un vétérinaire.

Pierre Jean Laffite, était le seul lozérien dans cette compétition mais il œuvrait à domicile puisqu’il est enseignant en maréchalerie au LEGTPA F. RABELAIS.

Les meilleurs (la sélection sera annoncée ultérieurement) auront le droit de concourir à la finale en vue d’obtenir cette précieuse distinction, dont il faut rappeler qu’elle est doublée de l’attribution d’un diplôme de l’enseignement supérieur (bac +2).

X