Innovation pédagogique : refonder la pédagogie pour une meilleure professionnalisation, réussite et insertion des étudiants en BTSA GPN

Le Brevet de Technicien Supérieur agricole Gestion et Protection de la Nature est une formation présente au LEGTA (Lycée Agricole François Rabelais de Saint Chély d’Apcher) depuis septembre 1996. Schématiquement, les futurs techniciens supérieurs devront être capables d’une part de concilier le maintien de la biodiversité et les activités humaines, d’autre part de valoriser le patrimoine naturel dans des contextes très divers (éducation à l’environnement, tourisme de nature, etc.)

Toujours soucieuse d’améliorer ses performances et la réussite professionnelle et sociale de ses étudiants, l’équipe pédagogique s’est engagée en 2017 dans une innovation pédagogique expérimentale, répondant ainsi à un appel à projets lancé par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Pour cela, diverses mesures sont prévues et devraient progressivement être mises en place au long des 5 années de l’expérimentation : développement des pédagogies coopératives, de la mutualisation des savoirs, de la responsabilité individuelle au sein d’un groupe, de l’évaluation des méthodes de travail par les apprenants, de l’évaluation du professionnalisme, etc., l’idée générale étant de placer l’étudiant en acteur central de sa formation.

Outre le ministère de l’agriculture, divers partenaires engagés dans ce travail de transformation pédagogique : la Direction Régionale de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt d’Occitanie, mais aussi l’Inspection de l’Enseignement Agricole ou encore Montpellier SupAgro via l’Institut d’éducation à l’Agro-Environnement de Florac.

Cette expérimentation s’inscrit dans les axes du projet d’établissement de l’Enseignement Agricole Public de la Lozère portés par la communauté éducative de l’enseignement agricole public de la Lozère (Lycée Louis Pasteur de la Canourgue, CFA/CFPPA de la Lozère, sites de Marvejols, Langogne et Florac, Lycée François Rabelais de Saint Chély d’Apcher) :

  • améliorer la prise en compte des attentes et besoins des élèves, stagiaires et apprenti·es et apporter des réponses adaptées.
  • proposer des formations et enseignements construits de manière modulaire permettant ainsi d’identifier des blocs de compétences et proposer ainsi des parcours individualisés.
  • créer les situations pédagogiques favorables au développement de compétences transversales telles que la responsabilisation, la prise d’initiative, l’autonomie des étudiant·es.

C’est sur proposition du comité de pilotage et en réponse à des besoins exprimés par l’équipe que, le 7 mai, les enseignants et enseignantes intervenant en BTS GPN et en BTS ACSE se sont retrouvés toute la journée pour travailler sur deux ateliers :

  • la méthodologie sur la création des grilles d’évaluation avec Francine RANDI, Inspectrice de l’Enseignement Agricole ;
  • les aspects conceptuels se référant au changement (les freins, les leviers) avec deux intervenants de Sup Agro Florac.

C’est une belle aventure qui se met en place avec en toile de fond la volonté et le désir de préparer au mieux les futurs professionnels de ce secteur d’activité. A suivre….

X