Service à la personne, une formation en lien avec les besoins du territoire…

Ces 8 mois de formation ont permis aux apprenants de découvrir le travail de l’aide à la personne, que ce soit en structures (EHPAD, hôpitaux, M.A.S, crèches….) ou à domicile avec les associations d’aide à domicile comme l’ADMR et auprès de différents publics comme la petite enfance, les personnes âgées ou encore les personnes en situation de handicaps.

Des professionnels de ces différents secteurs d’activité ont participé activement aux modules proposés permettant ainsi aux stagiaires d’acquérir les gestes adaptés aux différentes situations de ce vaste domaine.

Un module spécialisé dans les apprentissages des techniques et méthodes destinées à la lutte contre la maladie d’Alzheimer fait également partie du contenu et recueille chaque année la totale adhésion des stagiaires.

Ce groupe d’adultes aux parcours divers et variés a bénéficié d’accompagnements et de suivis individualisés permettant l’acquisition des modules sur 5 années.

Si l’une des 5 missions de l’Enseignement Agricole Public fléchée sur « l’insertion scolaire, sociale et professionnelle », était le challenge à réussir pour l’équipe éducative (formateurs, formatrices, secrétariat et direction) alors cette promotion, de par ses résultats, en est une belle illustration. Plusieurs d’entre eux se sont vus proposer des solutions en termes d’emplois : un CDI à l’ADMR de Florac, un remplacement à la MAS (Maison d’Accueil Spécialisée) de Florac, un CDD en restauration et un autre CDD dans un EHPAD à Toulouse.

Cette année, la formation se déroule sur le secteur de Langogne ; elle commencera la première quinzaine d’Octobre pour se terminer en juin 2019.

Cette formation, financée par le Conseil Régional, est ouverte aux Demandeurs d’Emplois et à toute personne en quête de formation professionnelle.

Toutefois, l’organisation de la formation sous forme modulaire avec des blocs de compétences bien identifiés tels « l’entretien des locaux », « l’aide à la personne », « la lutte contre la maladie d’Alzheimer » permet également à des employé-es de quelques structures que ce soit de se former « à la carte » en participant à un ou plusieurs modules d’une semaine environ.

X